Message de la présidente et de la registrateure

[iheu_ultimate_oxi id=”24″]

[iheu_ultimate_oxi id=”25″]

En tant que présidente et registrateure de l’Ordre des éducatrices et des éducateurs de la petite enfance, nous sommes heureuses et fières de vous informer que cette année, l’Ordre a franchi plusieurs des étapes clés énoncées dans son plan stratégique triennal, qui guide ses activités visant à réglementer la profession dans l’intérêt du public et à encourager l’excellence dans l’exercice de la profession.

En réponse aux changements survenus dans le secteur de l’apprentissage et de la garde des jeunes enfants et au sein de la profession elle-même, l’Ordre a élaboré et publié la deuxième édition du Code de déontologie et normes d’exercice. Les changements dans la nouvelle édition reflètent l’évolution de notre façon de penser et de parler de la profession, en mettant davantage l’accent sur le leadership, les relations, la communication, la collaboration, les milieux d’apprentissage et le professionnalisme.

En s’appuyant sur le Code et normes, l’Ordre a lancé son premier programme obligatoire d’apprentissage professionnel continu (APC) en septembre 2016 afin de soutenir et favoriser une culture du professionnalisme et du leadership chez les éducatrices et les éducateurs de la petite enfance. Élaboré sur deux ans en consultation avec les membres et les leaders du secteur, le programme d’APC a été conçu pour aider les EPEI à suivre le rythme des changements, à exercer leurs responsabilités professionnelles et à poursuivre leur propre perfectionnement et cheminement de carrière.

Le conseil a également franchi plusieurs étapes clés dans sa recherche continue de l’excellence en matière de gouvernance, parmi lesquelles, la création d’une matrice de compétences conçue en vue de déterminer et d’évaluer les compétences et l’expérience requises pour régir efficacement l’Ordre. Le comité des finances et de la vérification a été créé pour aider le conseil à superviser les finances, les rapports et la viabilité de l’Ordre. S’inspirant des pratiques exemplaires en matière de gouvernance des professions réglementées, le conseil a modifié ses règlements administratifs afin de permettre à tout membre du conseil (qu’il soit un membre élu de la profession ou un membre du public nommé au conseil par le gouvernement) d’être élu président de l’Ordre.

D’autres jalons importants ont également marqué le secteur de l’apprentissage et de la garde des jeunes enfants, et l’Ordre est heureux d’avoir pu apporter une contribution continue à la vision renouvelée du ministère de l’Éducation de l’Ontario pour le secteur. Nous croyons fermement que des professionnels instruits et bien formés sont essentiels pour garantir des services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants de grande qualité. Nous croyons également que la qualité repose sur un cadre de réglementation solide en matière de responsabilité. Nous sommes fiers du fait que les éducatrices et éducateurs de la petite enfance inscrits sont des professionnels soucieux de l’éthique et responsables.

À la fin de l’année, nous avons franchi une étape douce-amère puisque Lois Mahon, présidente de l’Ordre depuis 2009, a terminé son mandat au conseil. Alors que nous célébrons les réalisations de l’Ordre sous sa présidence, nous nous réjouissons à l’idée de franchir de nouveaux jalons, d’accueillir une nouvelle présidente et d’élaborer un nouveau plan stratégique qui guidera notre travail à mesure que nous avançons. Ce nouveau plan comprendra de nouvelles étapes prometteuses dans les domaines clés de notre mandat : l’entrée en exercice, le maintien des compétences et la réglementation de la profession. Bien que nous ayons franchi plusieurs étapes importantes cette année, beaucoup d’autres nous attendent.

En avant!